Envie de participer ?
Honneurs

à Noa, de la 1ére Cie de Saint-Chamond, qui est retenu sur la liste Ministérielle de Sportifs.

Option Espoir.

Bravo !

Les pôles de tir à l’arc ont ouvert leur période de recrutement. Plus communément appelés sport-étude, ils permettent aux jeunes sportifs d’allier la pratique de leur sport et la poursuite de leurs études dans des conditions les plus adaptées. Si vous avez moins de 16 ans et que le tir à l’arc de haut niveau vous tente, cet article est fait pour vous.

Les jeunes archers tricolores ont réalisé un carton l’été dernier au championnat du monde de la jeunesse à Wroclaw en Pologne avec six médailles dont trois titres mondiaux. La plupart ont un point commun, ils sont issus de la filière haut niveau et des Pôles Espoirs ou Relève tout comme les meilleurs archers français à Tokyo tels que Lisa Barbelin, Jean-Charles Valladont ou encore Thomas Chirault.

Cette fin d’année marque le début de la période de recrutement des Pôles Espoirs. Ces structures adaptées permettent aux jeunes sportifs de s’épanouir et sont un véritable tremplin pour intégrer, à terme, les équipes de France. Si l’aventure d’un pôle espoir vous intéresse, voici une courte présentation des Pôles. _____________________________________________________________________________________

La Fédération Française de Tir à l’arc compte 8 pôles répartis en trois catégories :

  • Les pôles espoirs : Porte d’entrée de la plupart des jeunes archers dans l’accession au haut niveau, les pôles espoirs, au nombre de quatre, permettent de suivre une formation sportive qui vise à développer ses capacités techniques et d’entraînement. Ils sont à la base de la progression des jeunes vers le plus haut niveau.
  • Les pôles France Relève : Ces structures nationales sont destinées à accompagner les meilleurs cadets et juniors. Il y en a trois en France pour le tir à l’arc.
  • Le pôle France Élite à l’Insep : Il s’adresse aux archers qui préparent les grandes échéances internationales dont les Jeux olympiques. Il n’y en a qu’un seul, situé dans le Bois de Vincennes à Paris.

 

À qui s’adressent les pôles ?
Les pôles espoirs de tir à l’arc, situés à Boulouris, Nantes, Châtenay-Malabry et Compiègne sont ouvert aux jeunes de 12 à 15 ans qui souhaitent s’engager dans une démarche d’accession au haut niveau. Ils permettent d’allier une formation sportive et scolaire.
 

Pourquoi rejoindre un pôle ?
Pour améliorer ses compétences techniques, augmenter la fréquence des entraînements et bénéficier d’un encadrement adapté pour développer ses performances. C’est la première étape pour accéder au plus haut niveau. Les pôles vous permettront également de participer à plusieurs compétitions nationales pour vous confrontez aux archers des autres structures.
 

Comment rejoindre un Pôle tir à l’arc ?
Pour intégrer la filière haut niveau, vous devez prendre contact avec les entraîneurs des pôles relève. Ils pourront vous détailler les procédures d’admissions propres à chaque structure. Pour la plupart, un stage ou un entraînement sont réalisés avec le coordonnateur du pôle pour évaluer le niveau de performance et les capacités de progression du candidat. L’accession à un pôle dépend également du nombre de place disponible et du niveau scolaire de l’enfant.


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.